Les Hirondelles migrent en France/ LPO

Publié le par poulescoqsnormandie

Gros succès pour le site internet lancé par la LPO !
Il recense les observations d’oiseaux migrateurs.

 

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/4DC67CC0-9E6F-4087-89FE-305FDA51AE6E/LER_15/les-hirondelles-voient-leur-milieu-d-habitat-naturel-menace-par-l-urbanisme-moderne-le-site-de-la-l.jpg


La ligue de protection des oiseaux de Meurthe-et-Moselle s’attendait à rencontrer un certain écho, lors du lancement du site internet faune-lorraine.org, au mois de décembre. L’attente était en effet réelle chez les ornithologues lorrains. Et le site, ouvert dans d’autres régions, a déjà fait les preuves de son utilité.

Mais la LPO a carrément rencontré le succès ! En moins de six mois, 550 passionnés des oiseaux se sont inscrits et près de 90 000 observations de migrateurs ont été enregistrées par les internautes. Un spécialiste des oiseaux a été embauché pour animer le site et vérifier la conformité des observations rapportées.

Son salaire est financé principalement par le Conseil régional, qui bénéficiera en échange des précieuses données recueillies. Les internautes peuvent aussi déposer des photos et constituer une merveilleuse banque d’images collective.

« L’outil était attendu. Il suffit de s’inscrire pour saisir ses observations sur une carte de la région portant les noms de lieux-dits. Ensuite, la consultation des observations est disponible durant quinze jours », explique Jean-Yves Moitrot, président de la LPO de Meurthe-et-Moselle, qui s’est allié aux LPO de Meuse et de Moselle et au centre ornithologique lorrain pour ouvrir le site, hébergé chez Visionature.La localisation des oiseaux permet aux ornithophiles de se rendre sur les lieux indiqués pour déployer à leur tour leurs longues vues ou leurs jumelles. Que de merveilles à plumes nichent en Lorraine ! Des membres de la LPO 54 organisent d’ailleurs une sortie, dimanche, de 9 h à 12 h, sur les coteaux de Ludres.

Lire dans nos éditions papier de ce samedi l'article de Philippe MERCIER

Commenter cet article