http://www.atd-quartmonde.fr/skel/img/logo-site.pngAccueil > Qui sommes-nous ?

Atd Quart Monde France

ATD Quart Monde veut contribuer à bâtir une société où chacun sera respecté dans son égale dignité et y aura sa place pleine et entière. Pour cela, il veut donner la priorité aux plus démunis, aux plus exclus : si la société ne se bâtit pas à partir d’eux, ils resteront toujours à la marge ou n’auront accès qu’à des sous-droits ou des droits particuliers.

Or, pour réellement détruire la misère et l’exclusion - et c’est bien cela l’objectif du Mouvement ATD Quart Monde - il faut que chaque personne ait accès aux droits fondamentaux, c’est-à-dire les droits qui permettent de vivre dans cette égale dignité. C’est tout le contraire de l’assistance.

Lisez les communiqués de presse récents ainsi que les prises de position récentesd’Atd Quart Monde France

PDF - 857.2 ko
Téléchargez le dépliant Atd Quart Monde


"Nous ne sommes pas là pour gérer la misère mais pour la détruire" (Joseph Wrésinski) En tous lieux la misère et l’exclusion sont intolérables car elles condamnent des hommes et des femmes à vivre hors de la communauté humaine dans des conditions indignes : manque de ressources pour vivre décemment, absence de logement ou logement de mauvaise qualité, (...)
Toute l’action et la vie associative du Mouvement ATD Quart Monde repose sur des engagements de personnes qui peuvent prendre des formes variées : engagement citoyen dans la vie sociale et professionnelle de chacun, engagement bénévole dans des actions organisées par le Mouvement ATD Quart Monde, engagement dans une démarche de volontariat (...)
Historique

En permanence, depuis sa création, le Mouvement ATD Quart Monde est à la fois présent avec des personnes très pauvres, et agit pour faire évoluer la société. 
Ce sont les deux facettes de son combat, intimement liées : c’est à partir de ce que vivent et veulent les personnes les plus démunies que le Mouvement mène son action pour faire évoluer la société. Cette facette du combat d’ATD Quart Monde contre la misère a été d’abord menée au niveau des institutions pour faire reconnaître la misère comme une violation des droits de l’homme. 
Les dates mentionnées ici retracent des étapes de ce combat. Il faut y ajouter, tout au long des années, une inlassable action pour aller à la rencontre des personnes les plus démunies, et le combat quotidien de ces personnes.


Né d’un père polonais et d’une mère espagnole, Joseph Wresinski grandit dans un foyer très pauvre à Angers. Toute sa réflexion et son action resteront marquées par son expérience des humiliations et de la honte liées à la misère. Curé dans des paroisses ouvrières et rurales, pendant dix ans, son évêque lui propose en 1956 de rejoindre un camp de sans-logis, (...)
Juillet 1956 Joseph Wresinski (prêtre) entre dans le camp du Château-de-France à Noisy-le-Grand. Deux cent cinquante deux familles y vivent, dans une situation de précarité et d’isolement extrême. Profondément choqué par ce qu’il découvre et faisant le lien avec sa propre histoire, il se fait la promesse "de faire monter à ces familles les marches de (...)
1968 Joseph Wrésinski forge le mot "Quart Monde", en référence au "quatrième ordre" qui tenta de se faire représenter aux Etats Généraux de 1789. [1] Joseph Wresinski voulait donner une identité positive à une population qualifiée d’asociale et d’inadaptée, alors qu’elle résiste courageusement à la misère. Joseph Wresinski va à la rencontre des étudiants (...)
1982 Pour le 25ème anniversaire du Mouvement, un rassemblement public est organisé à Bruxelles ; les participants lancent une pétition demandant aux Nations Unies de reconnaître la misère comme une violation des droits de l’homme. Cette pétition marque le début du combat public d’ATD Quart Monde pour que la lutte contre la misère soit menée sous l’angle (...)
1999 17 octobre 1999 : en France, ATD Quart Monde lance un "Appel aux citoyens". Certaines avancées ont été réalisées dans des textes de loi ; il faut pour leur faire prendre de l’ampleur que le plus possible de citoyens agissent contre la misère. Dixième anniversaire de la Convention des Droits de l’enfant, adoptée en 1989 par l’UNESCO : rencontre à (...)
Geneviève de Gaulle-Anthonioz a été présidente du Mouvement ATD Quart Monde France de 1964 à 1998. Nous reproduisons ci-après un article du journal Le Monde daté du 15 février 2002, publié à l’occasion du décès de Geneviève De Gaulle-Anthonioz le 14 février 2002. GENEVIEVE DE GAULLE-ANTHONIOZ, UNE VIE DE RESISTANCE Rescapée de Ravensbrück, Geneviève de (...)
-->
BRAVO ...
Retour à l'accueil